Nos actions

Les séjours à Conques

Ces séjours sont destinés à des migrants victimes de torture lors de leur parcours d’exil. Tous ont entre 18 et 30 ans, et souffrent de graves traumatismes, physiques et psychiques, qui demandent un accompagnement spécifique et une réelle connaissance de leurs problématiques.

Cinq fois par an, pendant les vacances scolaires, un groupe composé de 10 jeunes survivants est emmené à Conques (Aveyron). Dans un environnement sécurisant, les jeunes participent chaque jour à un atelier d’art-thérapie, à travers la danse, la musique, la céramique, la photographie. Le reste de la semaine est constitué de visites chez des artisans, d’exercices d’expression corporelle, d’activités sportives, de rencontres.

Pour certains d’entre eux, la reconstruction s’enclenche très vite. Pour d’autres, il faudra plus de temps. C’est pourquoi LIMBO propose à ses bénéficiaires de venir jusqu’à trois fois à Conques. À chaque séjour, nous articulons le groupe entre anciens et nouveaux. Peu à peu, certains des anciens sont même devenus des « encadrants assistants ». Les jeunes peuvent alors s’accompagner mutuellement, dans une dynamique de co-thérapie.

NOUVEAU PROJET : LE CENTRE D’ART THÉRAPIE

En 2019, dans la continuité de nos séjours aveyronnais, LIMBO a un nouveau projet, l’ouverture d’un centre d’art-thérapie parisien.


La sensibilisation et la documentation

Depuis sa fondation, LIMBO a fait de la collecte d’informations sur l’état des camps de torture, le développement de la traite des migrants, et les difficultés auxquels les exilés font face à l’arrivée en France, l’une de ses missions premières. Les membres de LIMBO organisent des projections, participent à des conférences et débats, et interviennent dans les médias afin de sensibiliser à cette réalité peu connue.


Retrouvez ici la charte de l’association.


Photo Olga KRAVETS.