LA NOSTALGIE DU PASSÉ
LA NOSTALGIE DU PASSÉ

Chapitre 3 : la nostalgie du passé

L’exil n’est pas uniquement une épreuve à traverser, c’est une déchirure, une rupture avec son passé. Anas, berger érythréen, a dû laisser derrière lui sa femme, sa maison, et son troupeau. Chaque jour, des souvenirs du passés lui reviennent en mémoire. 

Cliquez ici pour découvrir la suite du chemin, écrit et chanté par les jeunes de Limbo.

 

ET JE REPENSE SOUVENT
Texte Anas, musique Mathias Duplessy

Bien avant de vivre ici
J’étais berger dans mon pays
Parmi les agneaux les brebis
Melles était mon ami

Quand je rentrais le soir
Tu venais vite me voir
Je croyais deviner parfois
Un sourire rien que pour moi

Et je repense souvent
Au goût de ton lait, Melles
Doux comme le vent
Fort comme la jeunesse
Qui passe qui passe qui passe doucement…